EMROD ONE

EMROD ONE est un artiste français né en 1985. Il découvre l’art dans les quartiers de Paris et sa banlieue. Il plonge alors dans le milieu du graffiti, formant sa culture artistique urbaine au travers d’aventures et de rencontres. La nature éphémère de cet art le motive à commencer une quête qui s’avèrera être la base de son futur travail : immortaliser le graffiti par la photographie. Il développe sa technique en autodidacte et choisit de mettre en avant l’essence du graffiti : la Lettre.

Son travail dévoile ainsi les contrastes d’une vie et d’une société sur lesquelles l’artiste se questionne et prend position. Sa réflexion est une invitation à prendre de la distance face aux thèmes explorés.

Démarche artistique et technique

Au-delà du message signifié par les mots, le graffiti est une marque identitaire. Le style d’un « writer » se définit par ses lettres. C’est l’essence même du graffeur, la lettre devient alors son message. Son travail est une calligraphie moderne. Les lettres s’affranchissent des contraintes et des normes classiques, pour se déstructurer à l’infini et offrir un spectacle n’ayant pour limite que l’imagination de son auteur.

Le « wildstyle », est un style de graffiti dans lequel les lettres sont entremêlées, fusionnées et extravagantes. Leurs extrémités sont dynamiques et peuvent se transformer en flèches ou en pointes. Les lettres sont ré-imaginées ; il devient difficile de déchiffrer un wildstyle pour un œil nouveau.

A l’inverse le « bubble » (également appelé « flop » ou « throw-up ») simplifie les lettres à l’extrême, pour n’en garder que le mouvement. Ce style circulaire aux extrémités effilées est réalisé avec vitesse, souvent en quelques secondes. L'impact d'un flop réside dans le motif qu’il forme avec les lettres.

Avec les créations d’Emrod One vous avez l’occasion d’entrer dans l’univers d’un graffeur. En apparence cryptique, il prend la forme de mosaïques pour révéler un message, une esthétique du street art.

EMROD ONE présente la maturation de son travail: le digital art au service de l'art optique (Op Art). Pour exprimer son obsession calligraphique, il applique son talent, en composant des images suivant une technique de photomosaïque, assemblant des milliers de photographies des graffitis qu’il a rencontrés.

Avec l’aluminium comme support, il travaille les lettres sous différentes formes et textures, en assemblant des créations impressionnantes . Suivant les versions, un travail de peinture digitale est ensuite réalisé, renforçant le caractère de chaque œuvre.

Ses œuvres trouvent leurs valeurs dans la prise de distance, pour créer un mouvement dans l’espace, elles invitent à être analysées de près et contemplées de loin.